Compte rendu réunion ligne TER Bordeaux-Sarlat

20 Novembre 2014

Réunion, présidée par Monsieur Patrick DU FAU DE LAMOTHE, Conseillé Régional délégué au TER.

Intervenants : un responsable de la SNCF et un responsable de RFF (Réseau Ferré de France). 

Il a été fait mention des statistiques positives quant à la ponctualité des trains que la SNCF et Monsieur DU FAU DE LAMOTHE ont commentés, statistiques qui ont été contredites à juste titre car fausses, par le Président de l’Association AUTERBS en la personne de Monsieur Thierry DESERT générant un certain malaise du côté de la SNCF.

De plus, il est important de savoir que sans le Conseil Régional, aujourd’hui, la ligne aurait peut-être disparue car c’est lui qui investit plusieurs millions d’euros dans le TER et qui achète les nouveaux trains mais c’est la SNCF qui en demeure propriétaire et qui les exploite.

Le Conseil Régional joue donc un rôle clef dans la vie de cette ligne et il est important que la réalité des problèmes lui soit remontée sans passer par le prisme de la SNCF qui arrange à son avantage les statistiques sur la ponctualité de ses trains.

Une étude commandée par le Conseil Régional est en cours de réalisation afin d’envisager de relier Bergerac à Bordeaux en 1 heure.

Pour se faire, il n’est pas envisageable a priori, de doubler les voies (coût énorme, la priorité étant donnée au TGV) et il faudrait réaliser 3 évitements. Il y aura donc des gares (à long terme) qui ne seront plus desservies pour permettre cette connexion mais attention, il conviendra d’attendre l’étude pour connaître les solutions envisagées tant par la Région que RFF et la SNCF.

RFF a rappelé que jusqu’en 2017 il y aura encore de fortes perturbations en raison du nœud ferroviaire qu’ils sont entrain de résorber en créant pour chaque système de transport ferroviaire son sillon (un pour le TGV, un pour le fret, un pour l’inter-cité et un pour le TER) en plus des travaux dans la gare de Bordeaux liés à l’arrivée de la LGV pour 2017. 

Chaque année des travaux confortatifs de la ligne sont réalisés et la Région a demandé à ce que ces travaux soient inscrits dans le contrat de plan Etat/Région afin de permettre une meilleure lisibilité et d’obtenir des coûts de rénovation de la ligne plus importants puisque les nouveaux trains peuvent circuler à des vitesses plus importantes (ce qui est le cas désormais entre Bergerac et Sarlat, la voirie ayant été totalement rénovée) mais en raison de l’état vétuste de la voirie Libourne / Bergerac, ils ne peuvent pas dépasser une certaine vitesse sur certains tronçons. 

La suppression des anciens trains, très souvent en panne et causant ainsi de nombreux retards devrait être effective pour l’année 2015 mais aucune date certaine n’a été avancée. 

Concernant la communication, RFF a précisé que notre ligne bénéficiera de panneaux d’information en temps réel de la circulation mais ce pas avant….10 ans. 

Enfin, concernant la sécurité/propreté dans les trains, la Région et la SNCF ont mis en place de vastes opérations de sécurisation des trains avec la police de la sûreté ferroviaire et ce aux heures de rentrée des collèges/lycées notamment à Castillon-La-Bataille. 

Il est important que chaque usager de la ligne s’inscrive s’il le souhaite, auprès de l’association AUTERBS afin de faire remonter toutes les incohérences et problématiques de la ligne 26 de manière à ce que le délégué de la ville de Sainte-Foy et les membres de l’association relaient ces informations tant à la Région qu’à la SNCF et à la presse. 

Plus nous rendrons publics les problèmes, plus vite ils seront résolus.

Compte rendu du comité de ligne à Libourne le 10 juin 2014,

François CILIENTO, conseiller municipal. 

--------------------

Association AUTERBS : coût annuel de la cotisation : 10 €.

Contact : association AUTERBS, 13 Les Goulards, 33220 Saint-Avit-Saint-Nazaire.

Courriel : auterbs@laposte.net