Mise en oeuvre en Gironde du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue

15 Avril 2016

Mise en oeuvre en Gironde du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue

L'arrêté préfectoral du 13 avril 2016, relatif aux modalités de mise en œuvre en Gironde du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole, définit l'ensemble des actions qui seront mises en œuvre en Gironde et notamment :

  • la mise en place d'une veille citoyenne afin de permettre à toute personne ayant détecté un moustique tigre de le signaler à l'Établissement Interdépartemental pour la Démoustication (EID) Atlantique pour que des investigations entomologiques soient réalisées (modalités de signalement consultables sur www.eidatlantique.eu),
  • le déploiement de pièges pondoirs sur différents lieux propices à l'introduction du moustique (aéroport, port, lieux de fret, aires d'autoroute, grandes agglomérations,...),
  • la mise en place par l'Agence Régionale de Santé (ARS) d'une surveillance épidémiologique renforcée concernant les cas de dengue et de chikungunya importés (cela concerne les personnes potentiellement atteintes de ces maladies ayant séjourné dans les 15 jours avant le début des signes dans des zones où ces virus circulent).

L'année 2015 a été marquée par la progression de l'implantation du moustique Aedes albopictus en Gironde : il est désormais implanté sur 13 communes du département et a été détecté ponctuellement sur 11 autres.

Afin de lutter efficacement contre cette espèce invasive, il est essentiel de supprimer les lieux de reproduction (eaux stagnantes dans les soucoupes, pots de fleurs, réseaux d'eau, fossés...).

Plus de précisions :

http://www.ars.aquitaine-limousin-poitou-charentes.sante.fr

L'arrêté préfectoral du 13 avril 2016 relatif aux modalités de mise en œuvre en Gironde du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole est consultable ci-dessous :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :